samedi 6 mars 2010

L'Ombre du vent - Carlos Ruiz Zafon

L'Ombre du vent
Carlos Ruiz Zafon
Le Livre de Poche
2006
640 pages
__________




Lu en août dernier, je vous le présente aujourd'hui car je trouve que c'est un incontournable de la littérature espagnole contemporaine. Je trouve que L'ombre du vent est vraiment une lecture d'été, à feuilleter étendue sur une serviette de plage ou par un soir de canicule sur le perron avec une bonne bière fraîche à la main. Qu'en pensez-vous ?

L'auteur:
Carlos Ruiz Zafon est né en 1964 à Barcelone. Auteur contemporain reconnu mondialement, il écrit dans sa langue maternelle, le castillan. Nous ayant livré déjà trois publications jeunesses, Zafon nous entraîne, avec L'ombre du vent, dans un univers d'aventures absolument époustouflantes.

Mon opinion sur le livre:
L'Ombre du vent est exactement le type de livre que je voudrais qu'on me raconte, emmitouflée dans une couverture, j'écouterais le récit des aventures de Daniel Sempere avec avidité et émerveillement. Pourquoi ce livre a-t-il plu autant ? Pourquoi a-t-il gagné plein de prix - dont le prix des Libraires du Québec 2005 (roman hors Québec) ? Pour l'avoir adoré, je peux vous dire que tout est là, le décor de Barcelone d'après-guerre civile, en 1945, les personnages très bien dessinés, à la limite du conte où chacun possède une place bien définie, bien ancrée dans ce pavé dont l'un des thèmes abordés est l'amour des livres. Le héros de cette histoire est Daniel, qui travaille avec son père et leur ami Fermin (rencontré dans des circonstances très spéciales) dans une petite librairie. Dans le tout premier chapitre, Daniel doit choisir (dans le plus grand secret) un livre dans le Cimetière des Livres Oubliés, le volume choisit étant celui d'un écrivain, Julian Carax. Le destin de Daniel va croiser le sien plus d'une fois et toute l'intrigue va découler de là. On essaie donc de comprendre, en même temps que Daniel, les motifs de l'homme qui cherche à lui voler l'ouvrage qu'il a choisit, la vie et la disparition de Carax, les amours de chacun... Bref, beaucoup d'histoires imbriquées les unes dans les autres à la manière des poupées russes. Et en plus, on embarque à cent milles à l'heure dans les aventures romantiques de Daniel. Tout cela ajouté au personnage de Fermin, sous lequel on tombe sous le charme évidemment ! Donc, non seulement j'ai embarqué, mais j'aurais laissé Zafon me mener n'importe où en toute confiance... Son style est exubérant, gothique, son écriture chaude, facile à lire, tout sauf pompeuse. Un régal !!!

Note personnelle 10/10
Les avis de Penelope, Karine , George et InColdBlog.

11 commentaires:

L'Ogresse a dit…

Merci pour ton avis sur ce livre - ca donne envie ! J'ai decouvert ton blog par hasard aujourd'hui, il est vraiment sympa

gabrielle a dit…

C'est très gentil de ta part de laisser ce commentaire.
J'ai effectivement adoré ce livre et j'ai hâte de lire Le Jeu de l'Ange.
à bientôt

Pickwick a dit…

L'ombre du vent était déjà sur ma wish list... avec ton billet, il va bientot rejoindre ma PAL c'est sûr !

gabrielle a dit…

ce dernier commentaire s'adressait à l'Ogresse, désolée !!!
Je t'ai ajoutée dans mes liens et en passant j'aaaaadore ton nom.

gabrielle a dit…

Pickwick; merci pour ton commentaire, ça me fait bien plaisir que tu aies aimé mon billet. Tu peux lire ce livre sans craintes.

George a dit…

Lu aussi cet été, enfin lu, disons plutôt dévoré... cela faisait longtemps que je n'avais pas été happée par un roman... j'ai la "suite" dans ma PAL... il attendra l'été pour sortir de ma PAL !!!

penelope a dit…

Ah ! L'ombre du vent. Un livre incontournable effectivement...
Un merveilleux souvenir de lecture pour moi.

L'Ogresse a dit…

@ Gabrielle - je rajoute ce titre a ma LAL. Merci encore, je reviendrai ! Quant a mon nom, merci merci, c'est gentil !

gabrielle a dit…

George; dévoré... je comprends très bien ce que tu veux dire ! Pour ce qui est du Jeu de l'Ange, il attendra d'être lu cet été pour moi aussi.
penelope; Tu as bien raison, c'est un incontournable, un vrai bon roman d'aventure, de mystères et d'amour.
L'Ogresse; Tu es toujours la bienvenue à venir sur ma page.

Catherine a dit…

Gabrielle, ça ne m'étonne pas que tu aies aimé ce roman extraordinaire, un gros coup de coeur pour moi aussi !

Gabrielle a dit…

J'y repense encore !